Vélo Sport Romorantin : site officiel du club de cyclisme de Romorantin-Lanthenay - clubeo

Championnats du Monde Cyclo-cross

1 février 2015 - 20:14

Pauline Ferrand-Prévot détrône Marianne Vos

 

Championnats du Monde — PFP détrône Marianne Vos  

Cyclo-cross Publié le 31/01/2015 15:51

Championnat du Monde Dames. Au terme d'une course fabuleuse, la Rémoise Pauline Ferrand-Prévot devient championne du monde de cyclo-cross sur le circuit de Tabor.

Pauline Ferrand-Prévot en route vers le titre mondial
© Michal Svacek/MF DNES L'interminable et infidèle Marseillaise interprétée par on ne sait quel compositeur hasardeux a retenti plus que nécessaire aux abords du circuit tchèque de Tabor, obligeant la nouvelle championne du monde à réciter deux fois le couplet et le refrain. Mais on ne va pas bouder ce plaisir délicieux offert une fois encore par Pauline Ferrand-Prévot. Peut-être faudra-t-il s'y habituer de la part d'une jeune fille de 22 ans qui l'a déjà fait résonner six fois aux Championnats du Monde, mais on ne s'y fait toujours pas. A ce moment-là, celui où PFP trônait sur la plus haute marche du podium entre la n°1 mondiale Sanne Cant et la septuple championne du monde de cyclo-cross invaincue depuis 2009 Marianne Vos, la Rémoise n'était plus à un refrain près. Elle avait séché les larmes qui coulaient sur ses joues maculées de boue et savourait.

Une heure plus tôt sur la grille de départ balayée par une averse de neige, Pauline Ferrand-Prévot n'était encore qu'outsider. Certes, ses places récurrentes sur le podium de la Coupe du Monde, 3ème à Heusden-Zolder et Hoogerheide, laissaient présager une belle performance de la jeune femme, mais faute d'une première victoire internationale en cross, elle ne pouvait prétendre ouvertement à l'étiquette de favorite.

Ne lui en déplaise, c'est Marianne Vos qui  possède ce statut. Pourtant la Néerlandaise dont Ferrand-Prévot est l'élève consciencieuse depuis trois ans n'est pas au top de sa condition, gênée par une blessure à la cuisse. Voilà de quoi décomplexer ses adversaires, à commencer par Lucie Chainel qui est la première à se dégager de la meute sur le circuit de Tabor rendu délicat par la neige fondue. Les manœuvres y sont difficiles, les fautes des unes comme des autres nombreuses. Le temps que chacune prenne ses marques, Lucie Chainel a déjà creusé une petite différence, mais les relais appuyés de Marianne Vos et Pauline Ferrand-Prévot à sa poursuite condamnent sa fuite dans le deuxième des cinq tours, au terme duquel on assiste à un regroupement de six filles : Lucie Chainel et Pauline Ferrand-Prévot (France), Sanne Cant (Belgique), Nikki Harris (Grande-Bretagne), Katerina Nash (République Tchèque) et Marianne Vos (Pays-Bas).

Pauline Ferrand-Prévot championne du monde de cyclo-cross
© Michal Svacek/MF DNES Pas le temps d'observer chacune d'entre elles, Pauline Ferrand-Prévot est déjà en train de faire imploser le groupe. Avant la mi-course, la Française accélère de plus belle pour se porter seule en tête. Il y a chez elle un mélange de détermination, de concentration, de sérénité aussi. Même quand Sanne Cant s'en rapproche avant d'opérer la jonction dans le quatrième tour, aidée par la multiplication des fautes de l'échappée solitaire. PFP perd en effet l'équilibre et va au sol, permettant un rapproché de sa poursuivante, puis peine à deux reprises à progresser dans la boue collante et glissante. C'est que les jambes sont lourdes alors que commence le dernier tour de circuit et que l'horloge avoisine déjà les quarante minutes réglementaires ! Lorsque Sanne Cant et Pauline Ferrand-Prévot s'engagent pour dix minutes supplémentaires d'efforts, elles restent sous la menace d'un trio Harris-Nash-Vos pointé à 7 secondes.

Mais le réveil de Marianne Vos dans le tour final ne lui permettra pas de recoller aux roues des deux de tête, invitées à s'expliquer pour le titre mondial. La fatigue se lit dans les portages de Pauline Ferrand-Prévot, qui parvient tout juste à soulever son vélo dont les roues tapent les planches. Mais la Française reste concentrée, cherche avant tout à rester propre dans ses trajectoires, prenant la pole position pour faire l'intérieur de tous les virages. Sanne Cant dans sa roue ne la débordera plus. Pas même au retour sur l'asphalte pour un sprint que PFP lance de devant, sous les flocons qui virevoltent au vent. Quatre mois après être devenue championne du monde sur route au sprint à Ponferrada, la jeune championne ne se laisse pas impressionner. Elle accroche le titre mondial au terme d'une course rondement menée.

Classement :

1. Pauline Ferrand-Prévot (FRA, France) en 49'11"
2. Sanne Cant (BEL, Belgique) m.t.
3. Marianne Vos (PBS, Pays-Bas) à 15 sec.
4. Nikki Harris (GBR, Grande-Bretagne) à 20 sec.
5. Katerina Nash (TCH, République Tchèque) à 36 sec.
6. Lucie Chainel (FRA, France) à 55 sec.
7. Helen Wyman (GBR, Grande-Bretagne) à 1'21"
8. Ellen Van Loy (PBS, Pays-Bas) à 1'35"
9. Christine Majerus (LUX, Luxembourg) à 1'54"
10. Sophie De Boer (PBS, Pays-Bas) à 1'56"

h

Commentaires