Vélo Sport Romorantin : site officiel du club de cyclisme de Romorantin-Lanthenay - clubeo

RÉSULTAT ROC AZUR 2014

13 octobre 2014 - 20:04

Roc d'Azur. Jordan Sarrou devient vainqueur du Roc d'Azur à 21 ans, l'âge qu'avait Miguel Martinez lors de son premier succès en 1997 et qu'il précède à Fréjus.

 

Une brochette de champions s'arrache de la grille de départ du Roc d'Azur 
© Vélo 101

On ne rentre pas comme ça dans la légende du VTT. Trois épreuves mythiques seulement permettent d'obtenir sa place parmi les géants de la discipline. Les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde, et le Roc d'Azur dont un triomphe à Fréjus égale aux yeux de beaucoup un maillot arc-en-ciel. La doyenne des classiques du VTT, désormais trentenaire, rassemble ce matin encore ce qu'il convient d'appeler une brochette de champions. Autour du plus grand pilote de l'Histoire du VTT Julien Absalon (BMC MTB Racing Team) s'alignent le triple vainqueur du Roc Miguel Martinez (Tropix-FRM), le champion olympique Jaroslav Kulhavy (Specialized Racing), mais aussi Christoph Sauser (Specialized Racing), Moritz Milatz (BMC MTB Racing Team), Roel Paulissen et les Français du team BH-SR Suntour-KMC Marotte, Sarrou et Tempier.

 

Il y a deux jours sur le Roc Marathon, ce sont eux qui ont fait basculer la course en leur faveur en engageant la bataille dès la sortie de la base nature. Maxime Marotte mis sur orbite vers une victoire retentissante sur les 83 bornes, Stéphane Tempier s'était judicieusement relevé pour mieux répéter ses efforts ce matin, au moment du lâcher des 5200 participants à travers le massif des Maures. Un départ repoussé d'une heure, à 10h15, après les modifications du programme justifiées hier par la foudre qui s'est abattue en début de matinée. L'orage est passé mais le grand bleu qui régnait jusqu'alors sur le Roc se drapera d'une épaisse couche de nuages gris-noir qui ne resteront heureusement que menaçants.

 

Jordan Sarrou termine triomphalement le Roc d'Azur 2014 
© Vélo 101

La véritable menace, elle est portée sur le terrain du sport par Stéphane Tempier, qui dynamite la course dès la première montée comme chacun s'y attendait. Maxime Marotte, un peu dans le dur au départ deux jours après son marathon, et contraint de resserrer sa roue, n'est pas cette fois celui qui l'accompagne. C'est pourtant bien un pilote BH, porteur du maillot bleu-blanc-rouge des Espoirs, qui suit la trace du Gapençais : Jordan Sarrou. Ensemble, les deux coéquipiers basculent dans la première descente avec 15 secondes d'avance sur un groupe de poursuivants qui se forme notamment autour de Julien Absalon, Miguel Martinez et Moritz Milatz.

 

Mais chacun va y aller de sa petite infortune. Crevaison lente pour le champion du monde Julien Absalon, qui roulera avec un demi-bar jusqu'au Bougnon et sera logiquement décroché dans les descentes pour finir 12ème tout de même. Crevaison pour le... mécano de Miguel Martinez, qui rate son rendez-vous avec le Nivernais au premier ravitaillement, et laisse l'ancien champion olympique sans bidon jusqu'au Bougnon ! Crevaison aussi pour Stéphane Tempier, coupé net dans son bel élan vers un second sacre à Fréjus, et dont les efforts, après avoir servi Maxime Marotte vendredi, vont cette fois profiter à Jordan Sarrou.

 

Miguel Martinez, Jordan Sarrou, Maxime Marotte, le podium 100 % français du Roc d'Azur 
© Vélo 101

Un court instant, le champion de France, double champion d'Europe, vainqueur de la Coupe du Monde et vice-champion du monde, tout ça chez les Espoirs, hésite quant à la démarche à suivre. Doit-il attendre le retour de ses poursuivants ou insister ? Il tranche en faveur de la seconde option. Et le voilà engagé dans un numéro de soliste à travers les collines de l'arrière-pays varois et des noms emprunts de la légende du Roc. Le Car Brûlé, le col du Bougnon, la plage de la Galiote, le chemin des Douaniers... et la base nature, qu'il atteint dans un bonheur immense, vainqueur du Roc d'Azur à 21 ans, l'âge qu'avait un certain Miguel Martinez lorsqu'il accrocha le premier de ses trois Rocs en 1997.

 

Jordan Sarrou a déjà eu le temps de dresser son BH au ciel sous l'oeil des objectifs, de s'hydrater aussi, quand il se retourne en direction de la ligne d'arrivée où les confettis ont fini par cesser de virevolter au vent. Il veut savoir qui il a battu. Auteur d'une épatante course-poursuite, Maxime Marotte a fini par faire son retour sur Miguel Martinez et Moritz Milatz juste avant la plage. En d'autres circonstances, peut-être aurait-il eu les jambes pour un doublé. Mais en faisant le jeu de l'équipe, Max attend la confrontation au sprint avec Martinez et Milatz (les deux finalistes de 2013). Sprint dans lequel Miguel Martinez s'arrache pour conquérir la 2ème place. Devant Maxime Marotte pour un podium 100 % français. Mais derrière Jordan Sarrou, qu'il annonce déjà comme le futur Absalon et un possible médaillé aux Jeux de Rio dans deux ans !

Classement :

1. Jordan Sarrou (FRA, BH-SR Suntour-KMC) les 56 km en 2h10'10" (25,8 km/h)
2. Miguel Martinez (FRA, Tropix-FRM) à 1'36"
3. Maxime Marotte (FRA, BH-SR Suntour-KMC) m.t.
4. Moritz Milatz (ALL, BMC MTB Racing Team) m.t.
5. Sébastien Carabin (BEL, Team Merida Wallonie MTB) à 2'11"
6. Christoph Sauser (SUI, BMC MTB Racing Team) à 2'12"
7. Julien Trarieux (FRA, Bridgestone Anchor) à 2'57"
8. Roel Paulissen (BEL) à 3'16"
9. Leonardo Paez (COL, i.idro Drain-Bianchi) à 3'17"
10. Alexis Chenevier (FRA, Scott-La Clusaz) à 5'02"

 

Martinez privé de bidon, Marotte voulait plus, Absalon à 0,5 bar, les dates des Roc Series 2015, Moschetti gagne le Roc Dames, la barre des 20000 participants franchie.

 

Sprint engagé entre Maxime Marotte et Miguel Martinez 
© Vélo 101

Miguel Martinez. C'est une panne de bidon qui a notamment privé Miguel Martinez (Tropix-FRM) d'un quadruplé hier au Roc d'Azur. L'ancien champion olympique explique : "j'ai fait un très bon départ, dans la roue de Juien Absalon, quand Stéphane Tempier s'est détaché dans la première montée avec Jordan Sarrou. Malheureusement, mon mécano a crevé et n'a pas pu rejoindre le premier ravitaillement, si bien que je me suis retrouvé sans bidon jusqu'au col du Bougnon, où j'ai senti les crampes arriver. J'ai compris que je ne boucherais plus les 30 secondes sur Jordan Sarrou. Je me suis concentré sur la 2ème place, je voulais prouver que j'étais encore là, et je suis content de mon résultat vu la saison que j'ai faite. J'ai pris un an de plus depuis ma victoire au Roc 2013 et je me sens plus fort. Je n'ai pas régressé, c'est comme une victoire."

 

Maxime Marotte. Deux jours après son éclatante victoire au Roc Marathon, Maxime Marotte (BH-SR Suntour-KMC) se serait bien vu réaliser le doublé en allant chercher la victoire au Roc d'Azur. Il n'en est pas passé loin, 3ème à Fréjus après un sprint féroce avec Miguel Martinez. "J'ai été un peu dans le dur au début, avec un marathon et une mauvaise nuit derrière moi, raconte l'Alsacien. Il m'a fallu du temps pour mettre en route, d'autant plus que j'ai dû m'arrêter dans la première descente pour resserrer ma roue. La course s'est probablement jouée là pour moi car j'ai perdu beaucoup de places. Néanmoins j'étais costaud et j'ai pu rentrer sur Miguel Martinez et Moritz Milatz après la Gaillarde. Mais avec mon coéquipier Jordan Sarrou devant, je n'ai pas roulé, j'ai fait la course d'équipe. J'avais les jambes pour rentrer, mais seulement avec les deux autres, et ça aurait été risqué. Je fais 3 mais j'aurais préféré la victoire. Bravo à Jordan !"

 

Julien Absalon 
© Vélo 101

Julien Absalon. C'est une petite performance qu'a cherché à réaliser hier Julien Absalon (BMC MTB Racing Team) dans son flamboyant maillot arc-en-ciel. Malheureusement il a dû composer avec les aléas de la course pour aller chercher une 12ème place à Fréjus. "J'étais trop juste quand Stéphane Tempier et Maxime Marotte sont partis mais j'étais bien dans le groupe de chasse pour la 3ème place. Là, j'ai eu une crevaison lente dans la deuxième descente. J'ai roulé avec 0,5 bar jusqu'au Bougnon. J'ai dû m'écarter du groupe car je ne pouvais vraiment pas prendre d'appui dans les descentes. Ça m'embêtait de m'arrêter, alors j'ai insisté jusqu'au Bougnon, tout le temps tout seul. Au Bougnon j'ai pu enfin réparer, et de là j'ai pu rouler correctement avec de l'air dans les pneus. Sans ça, je pense que j'aurais pu me battre pour la 3ème place." Finalement 12ème, Julien Absalon n'a pas exclu l'idée de se battre un jour pour la victoire d'un Roc d'Azur qui manque toujours à son immense palmarès. "Le maillot arc-en-ciel m'a donné des ailes mais je me rends compte en tout cas que c'est jouable de faire un truc au Roc même sans faire de préparation spécifique. Sur la lancée. Il suffirait d'un petit coup de motivation pour en faire un objectif."

 

Roc Series. Le groupe Amaury Sport Organisation, organisateur du Roc d'Azur et de ses déclinaisons, a validé les dates des Roc Series 2015. S'il ne semble plus question d'organiser un Roc Paris (la 1ère édition prévue en mars dernier à Mantes-la-Jolie avait été annulée), c'est en Argentine que démarrera la série avec le Roc Argentina (6-8 mars) à Villa Carlos Paz, dans la province de Cordoba. Du 1er au 3 mai, Houffalize, haut-lieu du VTT en Belgique, accueillera la 2ème édition du Roc d'Ardenne. La 3ème édition du Roc des Alpes-La Clusaz est programmée du 12 au 14 juin. La prochaine édition du Roc d'Azur aura quant à elle lieu du 7 au 11 octobre 2015.

 

Fanny Bourdon, Margot Moschetti et Hélène Marcouyre, le podium du Roc Dames 
© Vélo 101

Roc d'Azur Dames. Reportée au dimanche matin, l'épreuve féminine du Roc d'Azur s'est courue cette année entre Françaises. Neuf ans après la victoire de Maryline Salvetat, la jeune et surdouée Margot Moschetti (Scott-La Clusaz) a donc accroché à son tour le Roc d'Azur Dames. A 20 ans, la vice-championne du monde Espoirs originaire de l'arrière-pays niçois a réalisé la course seule en tête d'un bout à l'autre, une semaine après avoir accroché à son jeune palmarès le titre de championne de France de cross-country Marathon. Avant les garçons, les filles ont donc elles aussi réalisé un triplé retentissant avec Margot Moschetti 1ère, Hélène Marcouyre (BH-SR Suntour-KMC) 2ème deux jours après sa victoire sur le Roc Marathon, et Fanny Bourdon (Look-Beaumes-de-Venise) 3ème comme sur la longue distance.

 

Bilan. La barre des 20000 participants a donc été franchie au Roc d'Azur à l'occasion des 30 ans de l'événement la semaine dernière. "Forts de la richesse des 30 ans d'histoire du Roc d'Azur, nous continuons à faire évoluer l'épreuve, sans rester sur nos acquis, a déclaré en guise de bilan le directeur de l'épreuve Alexandre Maslin. Nous essayons des choses et cela fonctionne. Ce fut par exemple le cas cette année pour la Rando Roc Famille qui a été un succès. Notre volonté est de poursuivre dans cet esprit pour toujours améliorer l'événement." L'équipe organisatrice se remettra d'ailleurs très vite au travail pour apporter, comme c'est la coutume tous les deux ans, des modifications aux parcours. "Il y a sans doute moyen de retrouver quelques anciens sentiers abandonnés ou d'en trouver des nouveaux", avance déjà le traceur Frédéric Salomone.

Commentaires